Breathwork Meditation

 » La respiration, c’est la vie! »

Je suis une sophrologue adepte de yoga et la respiration est la base de ma pratique… Pourtant, je l’avoue, le Breathwork permet encore autre chose.

Explications

Qu’est-ce donc?

La méditation par la respiration (« breathwork meditation » en anglais) est une forme de méditation active en 3 temps: inspiration dans le ventre, inspiration dans la poitrine, expiration.

Ce n’est pas une méditation de relaxation: elle est au contraire physique, avec un engagement fort du corps, et les pratiquants terminent les séances… allégés mais fatigués!

Pourquoi? parce que nous allons volontairement, consciemment nous apporter plus d’oxygène pendant un temps donné (de 10-20 mn à 45mn). Le ratio oxygène-dioxyde de carbone va donc se modifier, stimuler le nerf vague et activer le système nerveux parasympathique , provoquant une relaxation du corps et du mental.

Cette respiration est une façon différente de l’hypnose et de la sophrologie de modifier l’état de conscience et d’accéder à un espace de calme intérieur où le mental se met en position « off » et où la connexion à soi-même peut se faire autrement.

En outre, un nettoyage énergétique s’effectue: des émotions peuvent ressurgir et être nettoyées, l’oxygénation va permettre une sorte de détox énergétique. J’aime beaucoup faire pratiquer le breathwork à des personnes qui ne ressentent pas l’énergie: les picotements, fourmillements, raidissements provoqués par la respiration les surprend toujours!

Qu’est-ce que je peux en attendre?

Les personnes qui pratiquent éprouvent le plus souvent un relâchement des tensions, une régulation du mental, un apaisement des émotions, voire des déblocages énergétiques, de la légèreté, un sentiment de joie…

Personnellement, les effets varient à chaque séance. La pratique du breathwork est un peu une hygiène de vie, comme la méditation. Elle me permet de libérer des émotions que j’avais gardées en moi, de couper mon mental et me connecter à mon être profond, de relâcher aussi les tensions et énergies que j’ai pu capter en cabinet ou avec mon entourage.

En réalité, cela dépend de chacun, d’où vous en êtes dans votre vie et le jour où vous pratiquez, ainsi que de votre intention de départ. Et le point…de départ, c’est la curiosité! Qu’est-ce que je vais découvrir, expérimenter, vivre?

« Non, mais c’est trop dur… j’arrête »

Eh oui! Il est important de noter que le mental va entrer en résistance!

Votre petite voix intérieure va tenter de vous faire arrêter le travail respiratoire, car il va à l’encontre de votre manière habituelle de respirer et qu’il y a une forme de résistance au changement induit par la respiration. Et ce n’est pas valable uniquement la première fois que l’on pratique le breathwork!

On peut très bien utiliser des méditations guidées en ligne. Mais je dois dire que la plupart des personnes à qui je fais pratiquer le breathwork et à qui je propose de poursuivre le travail seuls me répondent: « hum… je préfère qu’on le fasse ensemble », à la fois parce que l’on a besoin d’être guidé et accompagné dans cette expérience nouvelle, et parce qu’il y a des effets assez forts dans le corps comme la tétanie liée à l’hyperventilation, et bien souvent des pleurs ou cris lors de la libération des émotions.

Quelle approche?

Je m’inspire de l’enseignement de David Elliott. Je n’ai pas suivi ses cours mais ai participé à des méditations pendant plusieurs mois et j’ai pratiqué régulièrement et continue à pratiquer de mon côté. Je suis toujours mon propre cobaye, je ne propose aucune technique que je n’ai pas expérimentée et adoptée.

Il existe en réalité tout un ensemble de techniques de respiration dérivées du yoga (par exemple: la respiration holotropique du Dr. Stan Grof ou la respiration de Wim Hof). Vous pouvez trouver un complément d’information sur ces approches sur le Net.

Pratiquer en individuel et en collectif

Qu’apporte le Breathwork en individuel?

J’utilise cette méditation active en complément du travail thérapeutique en cabinet tout simplement pour son efficacité, et également car je considère qu’il est important de passer par le corps, la respiration et le ressenti énergétique.

En séance individuelle, je me laisse guider par mon intuition pour accompagner la personne (tout comme dans le reste de mon travail).

L’objectif de séance est intégré dans le breathwork : j’accompagne par la parole tant au niveau de la technique respiratoire que des suggestions de travail. De cette manière, nous ancrons les ressources et le changement / évacuons ce qui a besoin de l’être.

Il m’est arrivé plusieurs fois de faire un soin reiki lors d’une méditation Breathwork individuelle -alors que je réserve habituellement les soins énergétiques à mon entourage. C’est l’une des surprises que m’a réservée cette méditation active lorsque j’ai commencé à la mettre en place au cabinet: le besoin de compléter, ou tout du moins d’accompagner la méditation avec le reiki. Cela se fait bien évidemment avec l’accord de la personne que j’accompagne.

Pratiquer le breathwork en collectif

C’est vrai que l’on peut se demander pourquoi travailler sur sa respiration d’une manière aussi radicale en compagnie d’autres personnes! Sachant qu’on peut se retrouver à pleurer à chaudes larmes, à sangloter, voire à pousser des vocalises (recommandées pour libérer ce qui est stocké dans le corps), pourquoi le faire en groupe?

En fait, une sorte de synergie s’opère avec le groupe. La respiration se fait en musique, guidée par ma voix, et graduellement, chacun(e) se connecte à lui-même et à elle-même, tout en restant dans cet espace protégé, dans le groupe. Cela peut aussi être l’occasion de partager les ressentis, les impressions.

Où pratiquer avec moi?

Je propose cette méditation guidée en cabinet, à mes cours de sophrologie et en ligne et de depuis le 2ème trimestre 2019.

Si vous souhaitez découvrir le Breathwork en méditation guidée soit en individuel soit en collectif (avec un groupe d’amis par exemple), n’hésitez pas à me contacter.

Je me ferai un plaisir de vous guider dans cette pratique. Libre à vous ensuite de l’intégrer à votre quotidien si vous souhaitez poursuivre l’exploration de ses bienfaits.

Attention, le breathwork est déconseillé si…

  • vous souffrez de problèmes cardiaques ou cardiovasculaires (dont angine, crise cardiaque, hypertension, glaucome…)
  • vous êtes enceinte
  • vous souffrez de troubles mentaux
  • vous vous êtes fait opéré récemment, si vous vous êtes gravement blessé récemment ou si vous avez eu de décollement de rétine
  • vous êtes épileptique

Articles

Voici deux liens d’articles en anglais:

MyDomaine The Cut

Breathwork France